LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Le swing élégant de la République Dominicaine

Un paradis golfique est à portée d’océan atlantique. Dans le resort exclusif de Tortuga Bay vous profiterez d’un golf hors norme et d’un environnement paradisiaque avec 50 nuances de bleus et de golf bonheur, coquillages et crustacés.

Christophe Colomb s’était un petit peu trompé, en accostant sur les rives de l’île de la République Dominicaine, il ne découvrait pas vraiment l’Amérique, mais on peut révéler maintenant qu’il découvrait les terres d’un resort parfait. Il a même mis au point les premiers jalons de la future théorie du sociologue et économiste américain Thorstein Veblen sur les loisirs. Ici, les loisirs se conjuguent à grand renfort de luxe, calme et volupté… 

Luxe de la plage de sable blanc. Calme des parcours de golf hors-norme. Volupté d’un spa 6 Senses, le premier de ce côté-ci de l’Amérique.

A l’origine du projet : Oscar de la Renta, Julio Iglesias et Mikhaïl Barychnikov… Maintenant le resort s’étend sur des milliers d’hectares à la pointe Est de l’île. Sur les terres d’origine du nouveau monde fantasmé par Christophe Colomb, ces célébrités cultivent l’exception en terme de resort hôtelier et de parcours de golf.

La Cana et L’Hacienda : deux parcours qui ont le talent d’agacer positivement le golfeur le plus pointilleux. 

La Cana encadre le resort Tortuga Bay et ses premiers trous permettent de faire des incursions vers l’intérieur des terres, sorte de jungle luxuriante dopée par un puissant nuancier de verts. De presque chaque trou -exactement 14 sur 18- ce sont les différents bleus de la mer des Caraïbes qui se profilent. Et c’est le long du 17 et du 18 qu’on peut surfer splendidement et non sans quelques risques – pensez à bien négocier les coups de drive- avec les plages paradisiaques. Pensé par l’architecte de renom Pete Dye, La Cana respecte l’environnement, grâce à un seashore paspalum posé sur les greens qui permet un entretien écologique, et épouse ce relief de bord de mer sans accrocs. Depuis le début 2012, 9 trous supplémentaires sont plus orientés vers la jungle. L’Hacienda augmentent les combinaisons de jeu durant un séjour sur ce, désormais, 27 trous… Si parfois le sable vous parait bleuté tout comme comme le ciel, pas d’hallucinations, il s’agit de Larimar, une pierre précieuse unique en cette île…

Le parcours Corales, dessiné par Tom Fazio, joue dans la cour des très grands avec des fairways gigantesques et une vue sur la mer à couper le souffle. On tutoie la falaise en déroulant des drives sur des fairways extrêmement larges. Tout cela grâce au rêve éveillé de Tom Fazio et à son coup de crayon démesuré qui a occasionné la coquette facture de 34 millions de dollars. Préparez-vous donc à défier les éléments avec parfois, pourquoi pas, un peu de diabolisme quand il vous faudra négocier des approches en bord de falaise sur ces terres voisines du vaudou haïtien. D’ailleurs, les trois derniers trous qui flirtent dangereusement avec la roche noire sont surnommés Le coude du diable. Tout un programme !

http://www.puntacana.com/golf-spa/corales-golf-course

DCIM\101GOPRO

La République Dominicain, c’est tomber sous le charme de plages paradisiaques, de palmiers qui flirtent avec l’océan, s’enivrer du parfum d’une jungle à l’écosystème agréable, se rafraîchir dans des lagons d’eau fraîche au cœur de la jungle… et profiter de conditions de golf uniques. A swinguer devant tout ce sable blanc, l’idée même d’atterrir dans un bunker prend une toute nouvelle signification !

Previous Post Next Post
By
Thomas Bourdeau, journaliste, a parcouru les plus beaux parcours de golf de la planète pour la presse spécialisée. Un séjour golf se métamorphose en carnet de voyage par le biais de son écriture et de ses clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.