TURQUIE

La Turquie et le golf, vous aurez à chaque fois de bonnes raisons d’y aller : l’accueil, le soleil, les infrastructures hôtelières et les parcours de golf sont au top ! Il arrive parfois que les hôtels aient un côté soviétique maousse mais les nouvelles créations peuvent rivaliser avec celles de Las Vegas avec un côté kitsch assumé mais très haut de gamme. On vous recommande le Maxx Royal.

C’est le Turkish Airlines Open qui a offert en 2014 à la région une exposition médiatique internationale. Une foule avide de croiser la route du monument du golf : Tiger Woods ! Alors que les autres parties se jouaient parfois entourées de 5 ou 3 personnes (le coach et la famille), pour le tigre c’était la foule. Terrible rançon de la gloire, car Tiger Woods ne joue vraiment pas dans une ambiance recueillie, loin de là. N’empêche, il fait le spectacle et sa présence valait bien les 3 millions d’euros dépensés par la Turquie pour le faire venir jouer cette épreuve qui compte dorénavant pour l’European Tour. Mais au finish de cet événement international, on a découvert un golfeur français talentueux et solide : Victor Dubuisson. A 23 ans, il a su tenir tête quatre jours durant aux meilleurs mondiaux. Sa victoire fut une véritable fête dans le camp tricolore. Pour la petite histoire, un autre Français, Raphaël Jacquelin, s’est quant à lui offert le record du parcours, 62, et un record européen avec 12 birdies par la même occasion.

Mais qu’avait-il donc de si spécial ce parcours Maxx Royal dessiné par le joueur anglais Colin Montgomerie ? Nous l’avions connu ce parcours quand il s’appelait encore Papillon, un bien plus joli nom qui savait rendre hommage au travail des architectes qui dessinent bien souvent des ailes de papillon pour faire 18 trous dans la nature. Au Maxx Royal, ainsi rebaptisé, le tracé se déploie autour d’un driving range posé comme une colonne vertébrale face au club house. Les plus beaux swings ont rivalisé de talent sur ce parcours qui peut sérieusement intimider les joueurs ordinaires, dirons-nous poliment. Car Colin Montgomerie a mis la barre assez haut en terme de difficultés : eau omniprésente, denses sous-bois en guise de rough, bunkers intimidants, greens cible… Vraiment, seul Tiger Woods pouvait se permettre de viser le green la balle dans les sous-bois après un drive maladroit. Les autres joueurs se contentaient de jouer la sécurité vers le fairway. Même si Dubuisson s’amusait à driver le green du 15, un par 4. Du sport donc au Maxx Royal ! Pour jouer comme les champions

Il y a 15 parcours dans la région de Belek, sélection :

Cornelia : l’élégance

Ce parcours a été pensé par un autre anglais : Sir Nick Faldo. A Cornelia on joue dans une élégante forêt de pins, très souvent en jeu. Sur ce parcours, comme sur tous ceux de Belek, l’entretien est irréprochable, tout comme la qualité des greens. C’est du golf haut de gamme avec un club house luxueux et gigantesque qui se charge de distribuer les joueurs enthousiastes sur les 27 trous qui sont autant de combinaisons à jouer sur plusieurs jours. Cornélia, c’est l’agréable sensation de jouer à la fois un parcours manucuré parfaitement inséré dans la nature. Sir Nick Faldo dessine toujours aussi bien ses parcours pour en faire des terrains de jeux, des épreuves golfiques jamais pénalisantes. On a la délicieuse sensation d’être dans un écrin de verdure sur lequel rebondit moelleusement la balle. Gare aux obstacles néanmoins…

Lykia :  la surprise

C’est un bien surprenant links, à l’allure écossaise que vous trouverez après quelque vingt minutes de route au sud de Belek. Sur une portion de côte encore peu construite, vous pourrez arpenter Lykia, le seul links turc dessiné par Perry Dye, fils du grand architecte de golf Pete. En bordure de la Grande Bleue, la sensation bluffante d’évoluer sur un tracé délicieusement sculpté qui épouse à merveille les lumières du soleil couchant. Comme si les rayons du soleil s’imprimaient là, à nos pieds, pour une dernière fois sur le gazon des greens et les fleurs sauvages avant de disparaître dans la nuit. 

y aller : Turkish Airlines

environ 3h30 de vol depuis Paris

Belek est à 30/40 minutes de l’aéroport d’Antalya

300 jours de soleil par an

Température moyenne de l’eau : +22 Cº

La région a plus de 51 hôtels 5 étoiles, des villages de vacances de première catégorie et 14 Parcours de Golf.

Previous Post Next Post
By
Thomas Bourdeau, journaliste, a parcouru les plus beaux parcours de golf de la planète pour la presse spécialisée. Un séjour golf se métamorphose en carnet de voyage par le biais de son écriture et de ses clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.