ECOSSE

Glasgow, la culture du green

L’Ecosse, incontournable dans le domaine du golf, peut encore surprendre pour qui sait s’aventurer hors des sentiers battus, notamment à Glasgow, ville originale où il fait bon flâner. Les parcours alentour se comptent d’ailleurs par dizaines, dont le fantastique Turneberry plus au sud. L’occasion de jouer sur un parcours historique.

En 1977, à Turnberry, s’est déroulé ce qu’on appelle désormais dans l’histoire du golf le “duel au soleil”. Tom Watson et Jack Nicklaus s’y livrérent une bataille mémorable, sans doute le plus grand tournoi du 20e siècle, sur les greens et sous un formidable soleil écossais durant la dernière journée de la compétition. Ces moments de golf de haut niveau sont dans tous les esprits quand on vient fouler, au sud de Glasgow, les fairways de ce parcours désormais la propriété du milliardaire golfeur Donald Trump. En arrivant au club-house, le soleil était au rendez-vous : gage d’une partie épique, au loin des chevaux galopaient dans un champ qui jouxte le resort. Rien ne manquait (ni ne manquera jamais) : les falaises, les buissons truffés de chardons, le splendide phare, les greens aux pentes facétieuses, les splendides nuances de vert des fairways… L’île au large en forme de boule qui intrigue tout le long du parcours s’appelle Ailsa Craig, et c’est encore une autre histoire car c’est de cette île que provient la pierre dans laquelle on sculpte les boules de curling. Encore un curieux jeu inventé par les Ecossais, mais restons à nos fondamentaux golfiques. Le magique trou numéro 9, celui du phare, a été redimensionné pour en faire un trou symbolique à la démesure des goûts de Donald Trump. Turnberry brille de mille feux – on peut même choisir de dormir dans le phare au milieu du parcours ! Ce n’est pas le bunker du 10 en forme de donuts qui nous a coupé l’appétit car tout semble bon à dévorer sur ce parcours qui nous a ébloui. “Aujourd’hui, c’est le plus beau jour de l’été”, s’est amusé plus tard le directeur du parcours. On était mi-septembre… Oui, l’Ecosse réserve des surprises et notamment quand le caddie hilare nous commente les pentes des greens. On a bien cru qu’il allait nous écrire un roman tant il avait des consignes à nous donner à propos de la triple pente à traverser (ce jour-là!) du 17…. Le golf, parfois, peut être un sport de pointilleux bavard contemplatif et Turnberry s’y prête parfaitement. La journée écossaise se termine forcément avec dans la tête des images fortes et une luminosité comme dans un dessin de Lavery.

Les plaisirs du golf ne se résumeront jamais à une seule adresse dans cette région, car autour de la riante ville de Glasgow, les parcours de golf se comptent par dizaine. Partout, le jardinage tutoie l’art paysagé, cette culture du green sublime la campagne écossaise et donne aux parcours cette touche unique, naturelle et sculptée à la fois. Glasgow, ville arty et jeune est donc une excellente adresse pour une halte et rayonner alentour. En matière de culture du green, la ville s’y connait d’ailleurs avec un jardin botanique somptueux et des expositions d’art contemporain bluffantes. On y a célébré le prestigieux Turner Prize et au siècle dernier Charles Mackintosh tout comme Frances Mac Donald rivalisaient de talent en matière de design et de tableaux.

“Vous jouez quel parcours aujourd’hui ?” a gentiment demandé le portier de l’hôtel me voyant chargé d’un sac de golf. Après avoir bredouillé un piteux mais optimiste : “Je ne sais pas encore !” Il a souri et a répondu : “Probablement le meilleur parcours !” L’Ecosse est véritablement la terre historique du golf, alors ambitieux ou juste simple ses parcours jamais anodins vous laisseront à chaque fois des souvenirs intenses. http://www.turnberry.co.uk/

Le long des côtes de cette île de Grande-Bretagne, Cruden Bay est un links traditionnel peu connu, mais terriblement inspirant. On peut parler d’old fashioned course pour ce tracé réalisé à l’intention de l’office des chemins de fer écossais en 1899. À l’époque le golf jouxtait l’hôtel de Cruden Bay, pour offrir une pause week-e​nd rafraichissante non loin d’Aberdeen et à maintenant deux heures de route de St Andrews. Balayé par les vents, presque posé naturellement sur la  dune, ce links a été pensé par Tom Morris et Archie Simpson. L’émotion golf y est pure. Ici on y joue depuis 1791 disent certains et quelques greens n’ont pas bougé de l’époque. L’aller vous fait tutoyer le charmant port de pêche du village. Quant au retour, le long de la falaise, il est tout en émotions links. Particularité du parcours : des trous au départ à l’aveugle. Ainsi, les 13, 14 et 15 se négocient tout autant dans la tête que dans le swing. Le 15 est d’ailleurs l’unique par 3 en dogleg à l’aveugle de cette ile. Des moments rares qui font de Cruden Bay un parcours mystérieux voire mystique à affronter. Visible du parcours, le New Slains Castle, a été la source d’inspiration du Dracula de Bram Stoker. http://www.crudenbaygolfclub.co.uk/

Séjourner :

Meldrum House Country Hotel and Golf Course, très joli manoir où tout est fait pour accueillir les golfeurs. http://www.meldrumhouse.com/

L’Écosse représente un tel challenge qu’on en ressort forcément plus grand. Cela pourrait d’ailleurs devenir une raison primordiale de venir fouler les fairways de ces terres nourricières car votre golf en sortira changé, terriblement solide et votre appétit pour croquer les greens encore plus grand !

Meldrum House

Le parcours autour du manoir a beaucoup d’élégance et est très ludique : un inland comme un avant goût des découvertes de bord de mer. Un havre de paix avant la tempête avec une académie de golf de haut rang, histoire de peaufiner les derniers réglages! Le manoir constitue un point de chute idéal pour rayonner ensuite vers les parcours alentour.

http://www.meldrumhouse.com/

Murcar Links Golf Club

Aux abords d’Aberdeen, ce club distingué représente un vrai coup de coeur. Le dessin du parcours date de 1909 et est l’oeuvre d’Archie Simpson et James Braid. Il est régulièrement dans le top 20 des plus beaux parcours écossais. Une vieille cabane de pêcheur au charme désuet à l’arrivée du trou numéro un, plus loin une poétique épave de bateau… L’ambiance sur le parcours est authentique, radicalement dépaysante, avec des conditions de jeu unique. On a adoré !

http://www.murcarlinks.com/

On vous recommande de déguster dans un pub une saucisse entourée de mashed potatoes. Lochcarron of Scotland tartan cashmere.

http://www.marhall.com/

Idéal dans la campagne écossaise et pour rayonner sur les golfs alentour. Chaleureux accueil à l’écossaise dans ce manoir plogé d’histoire. Le parcours 18 trous très agréable à jouer est une excellente mise en jambes avant les links, plus sportifs…

http://www.townhousecompany.com/blythswoodsquare

Un cinq étoiles élégant au coeur de Glasgow. Belle adresse pour profiter des moments joyeux de cette ville populaire et généreuse. De nombreux musées (tous gratuits) vous attendent. Ne négligez pas le quartier universitaire historique ainsi que les pubs ou des restaurants comme le western Club http://www.westernclub.co.uk/restaurant

Formules spéciales golf à découvrir sur http://www.meldrumhouse.com

http://international.visitscotland.com/fr/

Previous Post Next Post
By
Thomas Bourdeau, journaliste, a parcouru les plus beaux parcours de golf de la planète pour la presse spécialisée. Un séjour golf se métamorphose en carnet de voyage par le biais de son écriture et de ses clichés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.